Archive pour 6 avril 2018

JEUDI 19 AVRIL : JOURNEE DE CONVERGENCE DES LUTTES ! MANIFESTATION REGIONALE A LILLE , PORTE DE PARIS 14H30.


Animé par la seule volonté de répondre aux intérêts individuels de quelques « premiers de cordée », aux revendications du MEDEF, le gouvernement et la majorité
parlementaire s’inscrivent dans une remise en cause profonde de notre modèle de société.
Salariés ou travailleurs dit autonomes, privés d’emploi, retraités, jeunes sont mis en opposition pour ne pas solliciter les moyens financiers
existants, ni répartir les richesses produites par le travail.


La CGT propose à toutes et tous d’agir le 19 avril pour une alternative de progrès social autour:


• De l’amélioration du pouvoir d’achat, des pensions et des minima sociaux sur la base d’un SMIC à 1800 euros.
• Du développement de l’emploi de qualité et la réduction du temps de travail à 32 heures.
• De l’obtention de droits collectifs de haut niveau prévus dans des conventions collectives ou des statuts.
• Du développement d’une industrie et de services publics qui répondent aux besoins des populations.
La CGT, ses militants, ses syndiqués sont à pied d’œuvre pour élever le rapport de force dont les travailleurs ont besoin pour la satisfaction de leurs revendications. Pour être plus fort, il faut être plus nombreux.

 

Une première journée de convergence des luttes.


Ces dernières semaines, des initiatives d’actions avec des grèves et manifestations ont été organisées dans plusieurs secteurs professionnels et territoires.
Les retraités et les salariés des EHPAD étaient mobilisés dans l’unité le 15 mars dernier. Ils étaient des milliers dans les rue. Les uns aspirent – à juste titre – à des niveaux de pensions leur permettant de vivre dignement, et les autres à travailler dans des conditions décentes.


Le 22 mars, les salariés de la fonction publique, des entreprises privées et publiques, les cheminots, étaient en arrêt de travail et en manifestation dans tout le pays.


Le 30 mars, les salariés de Carrefour se sont mobilisés contre le démantèlement du groupe orchestré pour répondre aux seules exigences de rentabilité des
principaux actionnaires.


Depuis le 3 avril, une mobilisation massive des cheminots est engagée pour le service public ferroviaire.
Toutes ces actions montrent que les salariés, les retraités, les jeunes ne s’en laissent pas conter. Ils exigent une autre action politique du gouvernement et que le patronat réponde à leurs revendications dans les entreprises.


Sur les lieux de travail, il s’agit d’interpeller le patronat à partir de vos revendications et de décider des formes d’actions pour participer aux manifestations organisées
dans les départements.


Pour la CGT, toutes ces luttes – comme celles en construction – nécessitent un grand rendez-vous d’actions interprofessionnelles et unitaires.


La CGT appelle les salariés du privé et du public, la jeunesse et les retraités à participer massivement à la journée d’actions, de grève et de manifestations le 19
avril prochain, une première étape dans le processus de convergence des luttes.

MANIFESTATION REGIONALE A LILLE PORTE DE PARIS 14H30

PRÉAVIS DE GRÈVE du 7 au 20 avril 2018

         

Messieurs les ministres,


La situation des agent-e-s de la Fonction publique ne cesse de se dégrader et les mobilisations sont importantes dans de nombreux secteurs, dans les trois versants, hospitalier, territorial et celui de l’Etat, comme l’a encore démontré la réussite de la journée de grève et de manifestations du 22 mars.

Sans répondre aux revendications, portées unitairement le plus souvent, le gouvernement a choisi de franchir un nouveau cap avec les annonces du 1er février dernier, déclinées dans le projet gouvernemental intitulé « Refonder le contrat social avec les agents publics ».

En préconisant un plan de départ volontaire pour accompagner les abandons de missions et les nouvelles suppressions d’emplois envisagées, le recours accru au non-titulariat et à la précarité, l’extension du salaire au mérite et donc de la rémunération accessoire et discriminante, la diminution des instances de représentation du personnel et des droits syndicaux, c’est à une nouvelle attaque d’une très grande violence à laquelle se livre le gouvernement contre le Statut général, les agent-e-s et les missions publiques.

Au lendemain de la rencontre entre vous et les organisations syndicales de la Fonction publique, nous constatons que le gouvernement refuse de remettre en cause les fondements de son projet de feuille de route. Nous nous félicitons cela dit du recul gouvernemental annoncé hier quant au projet du Président de mettre fin à la valeur unique du point d’indice, recul que nous portons à l’entier crédit de la mobilisation des agents.

C’est pour s’opposer aux régressions inacceptables que vous projetez et promouvoir d’autres mesures respectueuses du service public et de l’intérêt général que la CGT poursuit la bataille revendicative dans l’unité la plus large possible.

Dans la continuité de notre précédent préavis, et notamment en perspective de la journée d’action interprofessionnelle du 19 avril prochain, afin de permettre aux personnels d’exprimer leurs revendications, et si elles et ils décident d’inscrire le processus d’action dans la durée, la Fédération CGT des Services publics dépose donc des préavis de grève de 0 à 24 h pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale pour les journées suivantes : 7 avril, 8 avril, 9 avril, 10 avril, 11 avril, 12 avril, 13 avril, 14 avril, 15 avril, 16 avril, 17 avril, 18 avril, 19 avril et 20 avril 2018.

Avec les personnels qui décideront la grève, notre organisation portera notamment les revendications suivantes : 

- Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ; 
- L’abrogation du RIFSEEP, dispositif injuste et portant atteinte à la Fonction publique de carrière, 
- L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations d’emplois statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ; 
- Un nouveau plan de titularisation des contractuelles, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ; 
- Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ; 
- L’abrogation du jour de carence ; 
- Le respect plein et entier de la démocratie sociale, du syndicalisme, de son rôle de représentation des agents et de ses moyens de fonctionnement et d’intervention (comité technique et CHSCT). 
- L’arrêt des processus de remise en cause des régimes des modalités d’organisation du temps de travail, le respect du cadre des 35h et des dispositifs négociés avant 2001 
- La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers ainsi que l’amélioration de la reconnaissance de la catégorie active et de la pénibilité. 
- Le rétablissement du 1% CNFPT

Notre organisation reste disponible pour toutes négociations sur les revendications du personnel.

Nous vous adressons, Messieurs les Ministres, nos salutations.

Pour la Fédération CGT des Services publics,
Baptiste TALBOT
Secrétaire général

  • La CGT
  • Union Locale CGT Lille
  • Union Départementale CGT Nord
  • Union CGT des Services Publics

Nous contacter

Hôtel de Ville, 3ème pavillon entresol
Place Augustin Laurent - 59033 Lille Cedex

Tel/Fax : 03 20 49 51 45
Mail : cgtmairielille@yahoo.fr
Site Web : www.cgt-villedelille.com